site:> Saint Josse frz > Qui est Josse? > Curriculum vitae > A - Bretagne   

Né en Bretagne

Judicaël, le frère aîné, renonce à la couronne car il veut entrer au couvent

Les documents d'avant l'an 1000 sont assez incertains. Différentes sources racontent que du mariage de Judhaël et Prizel (Prizal/Pritzel/Priscilla) sont issus cinq enfants: Judicaël, Haëloch, Winnoc, Eurielle et Onenne. Singulièrement, dans une des sources, Josse n'est pas indiqué. (Ce qui a conduit à certaines spéculations mettant en doute l'origine bretonne de Josse, le faisant plutôt picard, ce qui expliquerait qu'il apparaisse pour la première fois dans l'histoire au côtés d'Haymon). Au contraire, dans une autre source provenant d'Arras, Judicaël et Josse sont cités. Il y est dit que Josse était veuf, donc qu'il avait été marié, ne serait-ce que pour une courte durée.

Josse et ses frères et surs naissent dans une famille princière. Le père, Juthaël, et ses prédécesseurs sont appelés "rois, ducs ou comtes" de Bretagne. Les enfants reçoivent une excellente éducation, toute empreinte de religion, à l'Abbaye de San Maëlmon. 

Lorsque Prizel meurt, Juthaël (le père) se remarie. Il a eu en tout une quantité de filles et 15 fils, dont les noms sont soi-disant connus. L'un d'eux est Haëloc.

Lorsque le moment arrive où Judicaël doit lui succéder, Haëloc se soulève contre lui et provoque entre ses frères un bain de sang auquel peu d'entre eux survivront en se cachant dans un monastère. Le successeur légitime Judicaël se réfugie lui aussi dans le couvent et prononce des vux.  Les sources sont ici assez confuses: il n'est pas clair si finalement Haëloc meurt ou s'il se fait une raison, et quand exactement Judicaël prend la tête du gouvernement. C'est sous son règne que le pays de Bro Erech est annexé à la Dumnonia. C'est à partir de cet instant que Judicaël porte le titre de "Roi des Bretons" et devient ainsi "roi de Bretagne".  

Josse refuse lui aussi la couronne que lui offre son frère.

580-605: Judhaël (père)
605-610: Haëloc, frère cadet
610-640: Judicaël (+658), le frère aîné renonce au trône en 640 
640-640: Judoc (+669), renonce au trône
640-640: Winoc (+717) renonce au trône

Au temps de Judicaël, les efforts des Régents mérovingiens-franques pour mettre les Celtes sous leur influence s'intensifient. Des conflits armés s'ensuivent. C'est sur un ultimatum du Roi Dagobert qu'en 636 Judicaël, jusque-là roi indépendant, semble s'être soumis. Cette soumission ne devait naturellement pas durer longtemps. Le combat acharné des Celtes contre le pouvoir central devait se prolonger tout au long du Moyen Âge.

Dans la période qui suivit, Judicaël fit preuve d'un étonnant revirement d'opinion. Il est tiraillé entre son patriotisme, cause de tant de conflits, et son aspiration à la paix dans un monastère où il se décide à retourner, après s'être caché pour échapper à Haëloc, pour vivre la vie monastique. C'est là qu'il meurt en odeur de sainteté en 657 ou 658.

Lorsque Judicaël abandonne sa charge en 636 ou 640, c'est Josse qui aurait dû assumer la régence. Il pèse encore le pour et le contre, lorsqu'un groupe de pèlerins, sur le chemin de Rome, fait halte au monastère. La décision est prise, mais elle ressemble plutôt à une fuite. Sans hésiter davantage, il se joint aux pèlerins et oriente ainsi toute sa vie future. Ce n'est pas la cour et la vie de château, avec les tensions et les intrigues que cela suppose, qui le séduisent, mais plutôt une vie qui le rapproche de Dieu. Il ne sait encore absolument pas comment il va réaliser son désir.

à suivre: Chez le duc Haymon