site:> Saint Josse frz > Qui est Josse? > Curriculum vitae   

Le cadre géographique et familial

Josse se fait pèlerin, quitte le palais paternel et renonce à la richesse et au pouvoir

(Les illustrations montrant les étapes de sa vie sont tirées du grand cycle de tableaux de Blatten/ Suisse)

Jost Trier remarque déjà dans son livre que l'on ne doit pas attacher de valeur historique à la chronologie d'Anonymus. De telles biographies, surtout 150 à 200 ans après, n'ont pas été composées selon les critères scientifiques actuels, mais d'après des modèles et des exemples religieux. C'est ainsi que nous ne connaissons de façon certaine ni l'année de sa naissance, ni celle de sa mort. L'année 669 repose en fait davantage sur une convention commune. Il faut toujours en tenir compte lorsqu'il s'agit des dates dans la vie de Josse.   

Avant de commencer la biographie de Josse en Bretagne et de la terminer en Picardie, il nous faut faire un saut vers l'Angleterre. C'est de là que sont sortis, malgré eux, ses ancêtres. Les Celtes insulaires vivant dans le sud de l'Angleterre sont, au Ve et VIe siècles, repoussés de plus en plus vers le sud-ouest de l'île par les invasions des Angles et des Saxons venus de l'est. Alors que l'espace vital devient de plus en plus étroit en Dumnonie, les Devon et Cornwall actuels, il ne reste plus d'autre solution que de chercher une nouvelle patrie sur le continent situé en face. Ils nomment leur nouvelle patrie "petite Bretagne" qui devient ensuite la Bretagne.

L'histoire nous fait remonter jusqu'en Angleterre

Lorsque le père meurt, c'est d'abord Judicaël qui lui succède.

Ce sont d'abord quelques clans ou familles ("plou") de ces Celtes qui se mettent en route; à la tête de chaque groupe il y a un "princeps plebis", un chef, qui est en même temps juge et chef militaire. Ces émigrations, ou immigrations, se prolongent pendant une durée de 200 ans et sont terminées vers la moitié du Ve siècle. Confrontés à une population romano-celte en minorité, les nouveaux arrivants sont bien supérieurs en nombre et en culture. On le remarque dans le fait qu'ils ont importé sur le continent leurs noms, leur langue, leur système de gouvernement, leur religion et leur organisation de l'Eglise (édifié sur le monachisme). C'est ainsi qu'ils nomment leur nouvelle patrie "Britannia minor" = petite Bretagne pour la distinguer de la Britannia Major d'origine. Ils viennent de la Dumnonia (Cornwall et Devon) et nomme le nouveau pays également Dumnonia. La région côtière reçoit le nom d'Ar Mor (le pays de la mer: Armorica; l'Armor actuel), et les hautes terres de l'intérieur l'Ar Coat (pays de la forêt ; devenu aujourd'hui l'Argoat).

Ils vivent d'abord côte à côte en autonomies distinctes, comme ils l'étaient déjà sur l'île. Au fil du temps, il semble que tous les Dumnoniens se soient rassemblés en monarchie sous le commandement d'un "dux"/guide, d'un "comes"/accompagnateur ou d'un "rex"/roi, qui transmettra le pouvoir à son premier né. Les noms de ces souverains (ducs) sont connus. En 585, c'est au tour de Judhaël (ou encore Juthaël, Iudual, Iudwal), le père de Josse, de prendre le pouvoir et qui devient donc roi des Dumnoniens. Sous son règne les Dumnoniens semblent déjà réunis en monarchie.

Suite: né en Bretagne