site:> Saint Josse frz > Qui est Josse? > Patronages   

Son aura sélargit avec ses attributs

A lorigine, pour tous soucis et préoccupations, on sadressait aux saints en espérant leur soutien. Ce nest que plus tard quon leur a attribué des facultés spécifiques et attendu laide correspondante. Il nen est pas autrement pour Saint Josse :

Ex voto à St. Josse...

1. Patron des marins de la Manche

Naturellement, suivant la région ou le genre dexistence que lon menait, certaines préoccupations étaient particulièrement brûlantes. Étant donné que les marins passaient une grande partie de lannée en mer, eux et leurs familles étaient conscients que lun ou lautre ne reviendrait pas.   Il est donc compréhensible quavant le départ ils demandent, ensemble avec leurs proches, le soutien du Ciel. Et si déjà un homme de sainte réputation et dont on racontait les miracles avait vécu dans le voisinage, il est facile de concevoir que parmi les premiers pèlerins il y avait les habitants de la côte et les marins qui accordaient leur confiance à Saint Josse. Il est intéressant de constater que jusquà ce jour ce sont encore les (derniers) marins qui, le jour du pèlerinage, dans la semaine de la Pentecôte, portent la châsse à Bavémont et la rapportent.  

Qui visite le musée de Berck-sur-Mer ny trouvera pas uniquement cinq petits tableaux modernes représentant la procession de Bavémont. Dautres de grand format montrent de façon expressive combien la mer pouvait jouer un rôle dramatique non seulement de vie mais aussi de mort pour les habitants de la côte.

Les gens venaient vers Josse déjà de son vivant. Et les miracles qui plus tard eurent lieu autour de sa tombe justifièrent la confiance avec laquelle les gens se tournaient vers Josse.

et à Blatten/Suisse: ...

2. Patron des pèlerins

La (dabord petite) abbaye de Saint Josse est située à proximité du port de Quentovic. Pour les passagers venant dAngleterre, cest la première étape sur le continent où lon peut trouver à se loger. On peut facilement concevoir quà cet endroit on racontait lhistoire du saint fondateur et de son secours aux malheureux. Et ce nest pas étonnant que les gens de foi aient pris Josse comme patron et accompagnateur spirituel pour la suite de leur voyage sur le continent et aient contribué à le faire connaître.

Que beaucoup au Moyen Âge, et particulièrement à lapogée des pèlerinages, aient eu en chemin ce patron pour ainsi dire dans leur bagage, sexplique par le fait que Josse vers la fin de sa vie fit lui-même un pèlerinage à Rome. Cest ainsi quil devint au Moyen Âge le très célèbre et très fêté Patron des pèlerins, même pour ceux qui cheminaient vers Santiago. Ce rôle est presque complètement tombé dans loubli. Seul limportant réseau déglises et de chapelles dédiées à Saint Josse, ses autels et ses représentations, sont autant de témoins muets de son importance dans le passé. Labbaye elle-même et son reliquaire étaient le but des pèlerins, ce que prouve le dicton : "à qui Santiago semble trop loin, cest à St Josse quil vient!" Ses églises et chapelles se trouvent sur les grands itinéraires de pèlerinage et sont répandues dans toute lEurope.

On connaît même le nom de toute une série de ces pèlerins un empereur allemand est plus tard parmi eux ! vous pourrez vous en assurez plus loin. Il y a même eu un temps où existait une confrérie Josse dans laquelle on naccueillait que celui qui avait été à Rome, à Santiago ou à Aix-la-Chapelle. 

3. Patron des paysans et des vignerons

Si un saint personnage a la réputation daider ceux qui travaillent dehors, que ce soit en mer ou dans les champs, il devient alors intéressant pour tout le groupe dont cest le lieu de travail, les paysans par exemple. Au temps où lon devait se débrouiller sans engrais, sans pesticides et sans laide de la technique, et quaprès chaque récolte on devait très vite lutter pour sa survie, nimporte quelle aide était la bienvenue. Et cest ainsi que Josse se retrouva rapidement patron des Paysans. Il nétait pas seulement invoqué quand le blé pourrissait dans les champs, il était aussi  "compétent" lorsque la malchance sabattait aussi sur le bétail.

Si Josse "pouvait" faire la pluie et le beau temps pour les moissons, une autre profession, tributaire des caprices du soleil, sintéressa à lui : les vignerons. Il existe dans la vallée du Rhin plusieurs vignobles portant encore de nos jours le nom "Jost" (cf. Steeger St Jost). On raconte la même chose également pour la Suisse.
"Pour que le rôle de Josse ne tombe pas dans loubli, nous avons coutume  - à St. Jodok, Landshut de faire suivre les vêpres de Saint Josse, le dimanche de la Consécration des églises, par un convivial vin dhonneur de Josse ; la dernière fois avec même un vrai Steeger St. Jost."

Une autre variante dans le domaine des compétences de Josse est apparue pour la simple raison que la découverte de son corps, la  "inventio corporis sancti Judoci" eut lieu le 25 juillet, jour de la saint Jacques. Cest à ce moment que dans certaines régions la future récolte des fruits était bénie, ce qui eut pour résultat que Saint Josse fut également invoqué comme patron des fruitiers. 

4. Patron du dernier chemin (hospices, chapelles funéraires)

Si Josse était déjà le Saint sur les chemins du monde, il se devait dautant plus dassister ceux qui accomplissaient en ce monde leur dernier itinéraire, celui qui conduit dans léternité. En conséquence directe, il fut bientôt instauré comme patron des malades et des mourants. Toute une série dhospices et dasiles de vieillards ont reçu son nom aux XIVe et XVe siècles (Nuremberg et Constance, entre autres). La maison de retraite St Jodok de Landshut en est lune des plus récentes. Presque toutes les autres ont disparu, une quantité de chapelles de cimetière portent seules encore son nom aujourdhui. (Neumarkt/Opf., Ornbau, Scheinfeld, Uffenheim etc.)

Les confréries de St Josse qui se forment un peu partout se considèrent comme les descendant de Jodocus. Elles assument des tâches caritatives et sociales, elles se veulent responsables de leur église ou chapelle St Josse et organisent encore aujourdhui des pèlerinages à leur patron. 

5. Patron des couples en mal denfant

Une tâche tout à fait inattendue a été dévolue à Saint Josse, et que lon attribuerait plutôt à une sainte :
"Alors quen 1988, pour le 650e anniversaire de notre paroisse, nous étions en grande procession avec le reliquaire de Saint-Josse-sur-Mer  relate le curé de la paroisse St Jodok de Landshut, nous avons remarqué que des voitures denfant en nombre inhabituel  se trouvaient dans la procession. Notre étonnement fut encore plus grand quand nous remarquâmes que toutes ces voitures denfant étaient encore vides. On prit soin de nous expliquer que Josse était un intercesseur efficace pour les jeunes couples en mal denfant. En attendant, les landaus transportaient un pique-nique bien fourni pour lequel on sinstallerait sur lherbe, après 7 km de marche, à  Bavémont, avant que la procession ne se remette en route pour le retour".

On rencontre aussi ce patronage à Unterwalden/Suisse. Saint Josse était mis à contribution pour que les filles trouvent un mari. Il en reste ce dicton ironique : 

"Bettels Brest zum helge Jost (Brest = alte Jungfer)
So kriegts no zletzt en Ma zem Trost".

"Vieille fille qui saint Josse prie
Ne tarde pas à trouver mari "
.

Une autre rime laffirme de façon plus gaillarde :

"Jost, Saint patron,
donne au trésor bonne consolation."