site:> Saint Josse frz > St. Josse-sur-Mer > l'Abbaye plus tôt   

Saint-Josse-sur-Mer: l'Abbaye

On ne peut plus affirmer à ce jour si cette enluminure reproduit lancienne silhouette du monastère.

Labbaye située à lemplacement du dernier ermitage de Josse -  Jost Trier, dans son livre, la décrit comme "un petit monastère de peu dimportance historique" (p. 230) a acquis au cours des siècles une importance considérable. Elle avait déjà disparue peu avant la Révolution française. On peut voir une liste des abbés (Reihenfolge der Äbte) sur une gravure se trouvant dans lentrée de léglise de Saint-Josse-sur-Mer.

Jost Trier décrit ainsi le lieu dimplantation dorigine :
"Le monastère était sis à la pointe nord-ouest du vieux "pagus Pontivus". Celui-ci comprenait une longue portion de la côte entre Bresle  et Canche, cest-à-dire tout le bassin fluvial inférieur de la Bresle, la Somme, lAuthie et la Canche. Cest ici, à proximité du vieux port de Quentovic (Alcuin : 'Vicôs'), que sélevait le monastère au-dessus de lembouchure de la Canche, au sud dun angle formé par la Canche et la mer, environ à mi-distance des deux, aujourdhui géographiquement situé dans le département du Pas-de-Calais, arrondissement de Montreuil, face à  Etaples, sur le côté est de la ligne de chemin de fer Paris-Boulogne... Labbaye porte les noms de Cella maritima, Cella supra mare, Monasterium S. Crucis, S. Jodoci (p. 112 et suivantes). Sur lemplacement du monastère se dresse le petit château de Duflos" (p. 132).

Il est permis de mettre en doute cette localisation de labbaye par Jost Trier.

La maquette de la chapelle de labbaye construite par J. C. Nison correspond exactement aux gravures de lépoque, comme on peut le constater sur les images ci-dessous.

Des auteurs plus récents supposent que les bâtiments du monastère, qui avaient pris des dimensions respectables au cours des siècles, se situaient dans le périmètre de lactuelle église paroissiale de Saint-Josse-sur-Mer.  Des restes de fondation découverts à différentes reprises viennent à lappui de cette thèse. Par conséquent il nest pas exclu que le chur de lactuelle église puisse être une partie de labbaye dorigine, et même quaprès plusieurs transformations et ajouts, il ait été conservé pour former le chur de léglise actuelle.

Plusieurs gravures illustrent les dernières phases de labbaye (selon Roger Rodière, "Le pays de Montreuil" daprès les "Voyages Pittoresques" de Tayler et Nodier)

vue desemble
XVIe siècle
Franc. Vrayet en 1674
aux environs de 1700
1794
vers 1822