site:> Saint Josse frz > Tradition vivante > Chemins   

Anciens et nouveaux chemins de pèlerinage

Les grands lieux de pèlerinage - Rome, Compostelle, Saint-Josse-sur-Mer... sont trop loin pour la plupart des gens. Ce n'est pas sans raison qu'on disait au Moyen Age : "Pour qui Santiago est trop loin, c'est à Saint-Josse qu'il vient". Et l'on décide de se mettre en chemin peut-être seulement une fois dans sa vie. Le plus souvent, au cours de l'année, beaucoup de paroisses vont se rendre sur les lieux de pèlerinage locaux, à la Vierge, à leur saint patron, etc. C'est ainsi que des pèlerinages locaux à Saint Josse se sont maintenus jusqu'à nos jours.

Le plus grand pèlerinage sur le littoral des l'Allemagne du nord, Stinstedt, a cessé d'exister dès après la Réforme. D'autres lieux de pèlerinages locaux se sont maintenus dans de nombreuses régions ou bien sont nouvellement apparus. En Suisse, on venait jusqu'au XVIIIe s. en pèlerinage à Blatten et à Galgenen ; là non plus il ne se passe plus rien.

Encore aujourd'hui, à l'automne, plusieurs paroisses de l'Eifel se dirigent, sous la conduite et l'assitance de confréries de Saint Josse, vers une chapelle Saint-Josse dans le Nitztal, près de Langenfeld.

A Odenwald, dans le Fischbachtal, un pasteur protestant, le Dr. Weber, a entrepris, à partir des vestiges d'une chapelle St Jodokus et avec le soutien de toute la région, de faire de créer un chemin de pèlerinage cuménique à Saint Josse.

Un impressionnant défilé de pèlerins est réalisé par le Jodok-Ritt (la Chevauchée de St Josse) qui, le dernier dimanche de juin, conduit jusqu'à l'église St-Josse de Tännesberg/Haut-Palatinat avec des dizaines de chevaux et d'attelages. Après la messe solennelle, le week-end se termine par un grand défilé et une fête populaire.

C'est devant le porche de St Jodokus à Börger que débute le "Hümmlinger Pilgerweg" (chemin de pèlerinage de Hümmling) de 80 km. Malheureusement, les initiateurs de ce concept de chemin, de même que l'évêque lors de l'inauguration, ne se sont pas aperçus que le nom du patron de ce chemin de pèlerinage n'avait pas été évoqué.

Plus regrettable encore est d'avoir perdu cette chance pour le chemin de pèlerinage des jeunes de Volkenroda. Celui-ci portait même, à l'origine, le nom de "Jodokus-Pilgerweg" (= chemin de pèlerinage de Saint Josse), nom qui a été changé lors de sa reprise par l'Eglise évangélique du Land.